Maison Khorshid Tapis Kilim Kelim

Article 707 - Tapis Persan en Laine et Soie, Colorée, fraîche et excitante

CHF 2'000.00

L’histoire de ce tapis

Colorée, fraîche et excitante, l’Histoire du tapis de fleurs commencerait là où la terre nomade a souffert d’une sécheresse il y a des milliers d’années.
Les nomades ont peint des fleurs colorées sur leurs tapis en souvenir des fleurs et des vallées verdoyantes de leur terre. En souvenir aussi de l’eau qui l’irriguait. Ce chef-d’œuvre représente la belle et généreuse nature de la terre nomade et du paradis toujours présents à l’esprit des femmes nomades ; une multitude de fleurs rouges, bleues et jaunes clôturés de roses rouges nous racontant l’amour, le secret et la vie. Dans la religion nomade et dans l’antique Perse, le paradis appartient au bienfaiteur et le jardin dans la culture iranienne est une allégorie du paradis le plus élevé. Pour Michel Foucault, « le jardin traditionnel des Persans était un espace sacré qui devait réunir à l’intérieur de son rectangle quatre parties représentant les quatre parties du monde, avec un espace plus sacré encore que les autres qui était comme l’ombilic, le nombril du monde en son milieu, (c’est là qu’étaient la vasque et le jet d’eau) ; et toute la végétation du jardin devait se répartir dans cet espace, dans cette sorte de microcosme. » C’est peut-être de là aussi que naît le tapis volant ? Pendant l’hibernation des plantes, les Iraniens étendaient chez eux des tapis du jardin de fleurs de printemps. Un délicieux tapis, avec des fleurs en soie qui apportent joie et bonheur à la maison, tissé à partir de soie et de laine, résultat de plusieurs mois du bel esprit d’une artiste du Nord Khorassan.

Rupture de stock

Noué en Iran a la main et avec amour

Knotted in Iran with Hand and love
Select your currency